Chasse à courre : la polémique rebondit à Coye-la-Forêt

L’abattage d’un cerf aux abords du château de la commune suscite de vives réactions d’habitants. Ils réclament à leur tour l’abolition de la pratique.

 

Après Compiègne, c’est en forêt de Chantilly que la chasse à courre crée la polémique. A Coye-la-Forêt, pour être précis, où une partie s’est achevée, le mardi 20 février, par la mort d’un cerf à proximité du château. Une scène qui s’est déroulée en présence de nombreux témoins, dont la plupart n’a pas apprécié le spectacle. Depuis, la grogne ne cesse de monter.

 

« Existe-t-il un arrêté interdisant la chasse à courre dans la commune ? interroge ainsi Kelly. Cela éviterait de retrouver des chiens au milieu de la rue et surtout de croiser ce genre de scène macabre en pleine ville, devant le château de Coye où beaucoup de familles se promènent et viennent voir les chevaux. »

« Il en va de la sérénité des habitants »

 

Cette habitante de Coye-la-Forêt s’émeut surtout pour des questions de sécurité. « Le cerf a été abattu d’un coup de fusil tiré très proche des habitations. Il en va de la sérénité des habitants. » Plusieurs témoins de la scène abondent : « Nous y étions avec mon fils de 3 ans, raconte par exemple Lætitia. Une véritable scène d’horreur ! On s’est senti en danger, vraiment. »

 

Les veneurs mis en cause parlent là d’une vision très exagérée. « Nous n’avons pas envahi la commune et le cerf a été tué sur une propriété privée où nous avions le droit de suite et l’accord de la propriétaire, souligne Jean-Luc Van Der Hauwaërt, responsable de la sécurité de l’équipage du Rallye des trois forêts. Nous avons croisé deux dames en repartant, devant le château. Je comprends que l’on puisse être contre la chasse à courre, mais il ne faut pas inventer de problème là où il n’y en a pas. »

Lire la suite…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 10 =


Posted by: Drakweb on

Étiquettes :