Montrond-le-Château (25) : les deux sangliers promeneurs ont été exécutés

sangliers

La direction départementale des territoires a donné l’ordre de tuer les deux sangliers qui avaient escorté une famille dans sa promenade. Vives réactions des amis des animaux.

 

Les grands-parents, leur fille et leur petit-fils s’étaient promenés ce lundi non pas avec un brave toutou profitant d’un maître d’occasion mais accompagnés par deux bons gros sangliers. C’était sur le chemin communal du Puits de la Belle Louise, entre les deux communes de Montrond-le-Château et Mérey-sous-Montrond.

 

L’histoire a beaucoup plu et suscité bien des commentaires de sympathie pour ces bêtes qui aimaient la compagnie des hommes, des femmes et des enfants.

 

Oui, qui aimaient car c’est fini pour elles – puisqu’il s’agissait de deux sœurs ont été « euthanasiés », selon la terminologie officielle. En clair, ils ont été tués par arme à feu sur le chemin où ils avaient cheminé aux côtés du landau d’un bébé de six mois.

 

La mort des sangliers fait l’objet de commentaires peu amènes et est froidement qualifiée d’assassinat.

 

En fait, les deux bêtes avaient été peu ou prou apprivoisées à la suite de la mort de leur mère, une laie tuée par des chasseurs. C’est la DDT ou direction départementale des territoires qui a pris un arrêté donnant l’ordre à un lieutenant de louveterie accompagné pour l’occasion d’un membre de l’association de chasse du cru (ACCA) de procéder à « l’euthanasie », soit de tirer les deux gros cochons noirs.

 

Lire la suite…